Je recherche Quartier
Votre Ville: Paris, France

Le Grand Rex

Nom du lieu: Le Grand Rex
Adresse: 1 Boulevard Poissonnière, Paris A8 75002

Catégories: Performing Arts
Date: 2019.04.20, 00:00

Artistes

Nom: Bénabar

Catégories: Music, Music: Rock, Music: Pop

Nom: Nancy Ajram

Catégories: Music, Music: Rock, Music: World

Nom: Stephan Eicher

Ne pas envoyer de mail à cette page myspace pour tout contact professionnel avec Stephan Eicher, mais se rendre sur : http://rogerguntern.com/. Merci. .. Please, don't send any mail to this page to take a professional contact with Stephan Eicher, but go to http://rogerguntern.com/. Thanks... ---------------------------------------------------------------- .. Biographie .... Artiste européen, Stephan Eicher chante en allemand, en suisse allemand, en italien, en anglais, en français ou encore en bernois. Il est né le 17 août 1960, à Münchenbuchsee, en Suisse, près de Berne, d'un père d'origine Yénish et d'une mère allemande. Il est le deuxième d'une famille de trois garçons. Leur père musicien à ses heures, fabrique des boites à rythmes et donne à Stephan et à ses deux frères le goût de la musique... A 11 ans, Stephan intègre un internat privé de l'Oberland bernois, l'école d'Humanité, où il apprend l'anglais et côtoie de multiples cultures : Africains, Japonais, Américains. En 1975, il travaille quelques temps à l'hotel "Meiringen" enchainant par la suite de multiples petits boulots, pour la Poste suisse, en usine ou dans des bars, avant d'entrer à l'école d'art F+F de Zurich pour y suivre des cours vidéo. Il en ressort diplômé; trois ans plus tard... En 1979, un copain lui prête un ordinateur avec lequel il compose ses premières musiques. Il joue dans ses premiers groupes "Die Reisenden" et "The Noise Boys" et en 1980, "Grauzone", groupe orienté electro-industriel fondé par son plus jeune frère Martin. Stephan réalise d'abord les Super 8 et les photos projetés lors des concerts du groupe puis y joue du synthétiseur et de la guitare. Avec le titre "Eisbär", Grauzone connaît un véritable succès en Allemagne en particulier. En parallèle, Stephan enregistre son premier album solo sur un dictaphone : "Stephan Eicher spielt Noise Boys" qu'une maison de disque accepte de sortir tel quel. Cet album est essentiellement à base d'instruments électroniques (ordinateurs, samplers, sequencers, synthés…).. Il part ensuite à Bologne comme programmateur d'une radio féministe. En 1982, il devient le roadie et le guitariste occasionnel du groupe Kleenex (qui deviendra Lilliput) avec lequel il tourne en France et en Allemagne pendant quelques temps.. Klaudia Schifferle, la bassiste leader de Liliput, peintre et poète également, écrira plus tard des chansons pour lui. Il rencontre Martin Hess, alors manager de Liliput, qui deviendra le sien en encadrant sa carrière solo pendant plus de 20 ans. .. En 1983, il se fait connaître en France avec l'album 'Les chansons bleues' et dès 1984, participe à plusieurs festivals renommés aujourd'hui, comme les Transmusicales de Rennes ou Le Printemps de Bourges et donne un concert aux Bains-Douches, boîte branchée des nuits parisiennes. 1985 voit son premier grand succès en France grâce à la chanson "Two people in a room" (extraite de l'album "I tell this night") puis en 1987 avec "Combien de temps" (écrit par Corinne Dacla et extrait de l'album "Silence"). Il joue pour la première fois à l'Olympia le 20 mai 1986... Le succès d'estime et le noyau de fans sont déjà au rendez-vous mais le succès populaire et la reconnaissance "officielle" naissent vraiment de la rencontre entre Stephan Eicher et le romancier Philippe Djian, de leur amitié complice et de leur collaboration fructueuse. Ce dernier écrira en effet les textes de toutes les chansons françaises d'Eicher dès l'album My place' en 1989 dont entre autres : 'Déjeuner en paix', 'Pas d'ami comme toi', Des hauts des bas', etc. L'artiste rock étoffe son univers musical et a désormais recours à des instruments de musique acoustique classiques (guitare, piano, etc.) parfois méconnus (tel le cymbalum, instrument à cordes frappées) sur l'abum 'Engelberg' ou même très anciens (tel le cromorne) sur l'album 'Carcassonne', et enregistre non plus en studio mais dans des hôtels qui l'accueillent plus chaleureusement. Associant instruments traditionnels et rythmes modernes, il affirme une singularité musicale, bel hommage à un maître respecté : Moondog. .. Après l'été 1994 et sa centaine de concerts, Stephan Eicher sort son premier album live 'Non ci badar, guarda e passa' accompagné d'une vidéo 'guarda e passa', sur lesquels on trouve bien sûr, les séquences live attendues, mais aussi des moments volés dans le car, les hôtels, les bars aux concerts improvisés, les quais de gare, les après concert… C'est un aperçu intimiste de l'ambiance exaltante, exubérante, glorieuse mais épuisante de cette tournée. L'électronique album '1000 vies' qui suit, en 1996, déconcerte une part du public qui ne reconnaît plus dans la tournée 'Backstage Concerto' le Stephan Eicher qu'il a connu, mais le très réussi album 'Louanges' les réconcilie largement en 1999. .. L'an 2001 voit la sortie d'un best of intitulé 'Hotel*S' complété dans sa version luxe, d'un CD comportant des chansons inédites, des versions oubliées ou inattendues. .. En 2002, il compose en collaboration avec le violoncelliste Jean-Philippe Audin et le pianiste Achim Meier, la musique du film 'Monsieur N.' d'Antoine de Caunes. Il chante avec de nombreux artistes ( I Muvrini (« un sonu pe campa »), Patricia Kaas (« on pourrait »), Claire Pelletier (« Ce que tu donnes »), compose pour Johnny Hallyday « Ne reviens pas » et trouve enfin le temps d'enregistrer en 2003 « Taxi Europa », décliné sous forme d'un cd normal, d'un Cd live et de deux DVD, l'un retraçant la genèse de « Taxi Europa », le second reprenant principalement le concert donné à l'Ancienne Belgique à Bruxelles, dans le cadre du « Tour Taxi Europa », où Stephan Eicher se met en scène sur grand écran. .. Après une tournée quasi confidentielle en 2005, « projet solo » où il joue en acoustique seul sur scène au milieu de ses machines dont son ordinateur, il présente en 2006 au Blueballs Festival de Lucerne et en Corse quelques titres de son futur disque Eldorado, sorti le 16 avril 2007 sous le label Barclay accompagné d'un DVD « looking for Eldorado » ( Extraits visibles sur cette page) . .. Ce dernier est suivi d'une tournée européenne, assortie d'une incursion au Canada, qui commence en 2007 au Bataclan à Paris et se termine en 2008 à Paris aux Folies Bergère. .. .. ......Contributions : MH Beaufils et R. Ziegler .... .. .. Discographie .... 2007 : Eldorado .. 2004 : Tour Taxi Europa (album Live) .. 2003 : Taxi Europa .. 2002 : Monsieur N. (B.O. du film d'Antoine de Caunes) .. 2001 : Hotel's (Best Of Favourites) .. 1999 : Louanges .. 1996 : 1000 vies .. 1994 : Non ci badar, guarda e passa (double album Live + vidéo K7 "Guarda e passa") .. 1993 : Carcassonne .. 1991 : Engelberg .. 1989 : My place .. 1987 : Silence .. 1985 : I tell this night .. 1983 : Les chansons bleues .. 1982 : Souvenir .. 1980 : Die Sunrise Tapes (Grauzone) .. 1980 : Stephan Eicher spielt Noise Boys .. 1979 : Les filles du Limmatquai (single).. 1978 : Eisbär (single Grauzone).. ..Références : .... "Stephan Eicher, un chanteur trilingue" (Pädagogische Hochschule, St-Gallen, 1988 : mémoire de Bernhard Bertelmann, Ingrid Hagen et Monica Leiser (sous la direction du professeur Rolf Winiker) .. .. "Stephan Eicher - Hors Série" (Magic Revue Pop Moderne, Paris, Oct.2007 : magazine - Rédacteur/coordinateur: Christophe Bastera, ..www.magicrpm.com.. ) .. .. ..Anecdote : .. En 2005, suite à l'invitation de La Poste suisse, Stephan Eicher a réalisé le deuxième timbre d'une série de timbres-poste spéciaux imaginés par des personnalités résidant en Suisse. Ce timbre, baptisé Merci illustre le Mont Cervin. Sa forme est représenté sur le timbre par la forme, mise à l'envers, du continent africain. Ce choix a été fait en remerciement envers l'Afrique, d'où proviennent les roches qui composent les derniers mille mètres de ce mont. ..

Catégories: Music